« Rencontre avec Richard Allan » pour BRAIN MAGAZINE @Camille Emmanuelle

Capture d’écran 2013-12-01 à 17.22.35

 

Chaque mois, Camille Emmanuelle va à la rencontre d’un aîné ou d’une aînée qui, de par son métier, a eu à voir avec les choses du sexe. De l’auteur de littérature porno à l’ancien acteur X, de l’ex-prostituée à la domina, ces personnages ont des choses à nous apprendre, à nous transmettre, sur la sexualité, l’érotisme, le désir. Ils étaient jeunes à une époque où c’était très compliqué de parler de sexe, donc ce sont un peu des punks. Enfin ils n’ont plus rien à prouver aujourd’hui, donc ils ont – enfin – une parole libre. Aujourd’hui : Richard Allan.

 Lire l’article sur: Brain Magazine

 

 

 

« Epingler les garçons au mur » pour le Huffington Post @Camille Emmanuelle

La chronique érotico-culturelle de Camille Emmanuelle
Un article publié dans le Huffington Post
(c) Fred Bernard

(c) Fred Bernard

Retour de vacances. Ceux qui ont eu la chance de partir reviennent frais, dispos, reposés, le corps en éveil et ambré. Ceux qui n’ont pas eu cette chance -et ils sont de plus en plus nombreux compte tenu de la crise- ont regardé avec concupiscence les photos des vacanciers sur Facebook. Couchers de soleil, pieds dans le sable, barbecues, et, et, l’inévitable photo de réseaux sociaux, qui consiste à faire bizarrement un grand saut au bord de l’eau, bras et jambes écartés. Où sont passées les pin-ups d’antan ? Celles qui posaient, fièrement, les reins cambrés et les seins sortis, affichant un sourire absolument pas naturel mais tout à fait charmant ? Les starlettes des plages, les séductrices des bords de l’eau, les tentatrices de l’été ? Elles semblent avoir été remplacées par des filles qui font des duck faces… Nostalgique, moi ? Oui, un petit peu, de la photo ou de l’illustration de pin-up. Celle que les camionneurs américains arboraient fièrement dans leurs cabines, celle qui faisait rêver les ados lecteurs de Playboy ou de Lui, en France. Pin-up veut dire littéralement « jeune fille épinglée au mur ». Son âge d’or : les années 50, avec notamment les superbes illustrations de l’américain Gil Elvgren. Lire la suite