La Marche du Sexe – Causette

La marche est au cœur de l’Histoire de la pensée. Les dialogues de Socrate écrits par Platon sont pour beaucoup le fruit d’un échange fait lors de promenades dans Athènes. Aristote aussi enseignait en déambulant – d’où le nom de péripatétisme (du grec peripateîn, « marcher ») donné à son école. On connaît la promenade quotidienne de Kant dans les jardins de Königsberg, les voyages du jeune Rousseau à pied, d’Annecy à Turin, de Paris à Chambéry, ou encore les promenades de Nietzsche dans les hautes montagnes de l’Engadine. Plus modestement, lors de cette deuxième Marche du Sexe, Camille Emmanuelle retrouve, un soir, place Pigalle, Peggy, une femme de 44 ans pétillante, une passionnée d’Histoire et de Paris. En couple avec une femme, elle va se marier dans quelques mois.Camille et Peggy vont parler ensemble du temps : le passé, le présent, et le futur, érotiques et sexuels.

A lire dans le Causette de décembre 2017 (numéro 84)

 

Les commentaires sont fermés.