Soirée Garçonnes#1

carmen-1BPigalle, n’est-ce pas un quartier de travestissement, de mélange des genres, et de fête?
Bienvenue donc au Carmen, pour la première soirée Garçonnes, le jeudi 19 juillet 2012.

A 21h: Let me be a drag king
Atelier de transformisme au masculin, animé par Louis(e) de Ville. Pour apprendre, mesdemoiselles et mesdames, à vous looker, à parler, et à danser comme un homme, un vrai.
De 23h à 4h: DJ Set de Crame
Une soirée sur le thème: « Girls who are boys who like boys to be girls who do boys like they´re girls who do girls like they´re boys ».

« Eternelle Emmanuelle » @Camille Emmanuelle

La chronique érotico-culturelle de Camille Emmanuelle

Cet article a été publié sur LorenzodeParis.com

eternelle-emmanuelle

Le 1er juillet dernier, alors que je lis distraitement la presse sur le web, je m’arrête sur un titre du Huffington Post : « Emmanuelle, la star des films érotiques, a fait un AVC ». J’apprends qu’à 59 ans, l’actrice Sylvia Kristel a donc été hospitalisée et est dans un état critique. Je savais qu’elle avait eu ces dernières années de graves soucis de santé, je ne la connais pas du tout personnellement, et je suis née six ans après la sortie du film Emmanuelle, en juin 1974. Et pourtant cette nouvelle m’attriste profondément. Car ce destin particulier et tragique a une portée symbolique forte. Sylvia Kristel, c’est Emmanuelle (toute sa carrière a tourné autour de ce personnage). Et Emmanuelle, c’est tout un symbole de l’érotisme made in seventies. Lire la suite

« Domina made in China » @Camille Emmanuelle

La chronique érotico-culturelle de Camille Emmanuelle

Cet article a été publié sur LorenzodeParis.com

domina made in china

Chers lecteurs, chères lectrices, vous le savez, c’est la crise.  En cette période de serrage de ceinture, il reste un plaisir, intense, et pourtant totalement gratuit : le sexe. Solitaire ou à deux, il peut se pratiquer quand on veut, autant de fois qu’on le souhaite, sans contrainte financière. Cependant il existe une forme de sexualité qui n’est pas accessible à toutes les bourses. Je veux parler du fétichisme sexuel. Cette pratique consiste à être excité(e) par le contact visuel ou physique d’une partie du corps (exemple les pieds) ou  d’un objet (exemple les bottes) ou d’une matière (exemple le cuir ou le latex). Intriguée par cet univers, je décide de me rendre à la grande soirée fetish, « la Nuit Demonia », qui rassemble à Paris plus de 1000 personnes chaque année. Lire la suite